Side va révolutionner le marché de l’emploi en France
Innovation

Side va révolutionner le marché de l’emploi en France

par

InnovationSide va révolutionner le marché de l’emploi en France

Comment faciliter le contact entre les entreprises et les étudiants à la recherche d’un job ? Avec une démarche simplifiée et 100% digitale, la startup Side a trouvé la solution. Rencontre avec Pierre Mugnier, co-fondateur

Comment l'aventure Side a-t-elle commencé?

Pierre Mugnier : En dernière année d’étude, avec trois autres co-fondateurs, nous avons travaillé ensemble sur plusieurs projets, en tant qu’indépendants. Nous avons compris que même en tant qu’étudiant ou jeune diplômé, nous pouvions apporter de la valeur aux entreprises pour lesquelles on travaillait. Nous avons donc créé Side pour simplifier l’accès à cette expérience de travail temporaire au plus grand nombre.

 

En quoi Side révolutionne-t-il le marché de l’emploi en France, tant pour les étudiants que pour les entreprises ?

P.M : Nous offrons à la fois sécurité et flexibilité.
Pour les étudiants - les Siders – c’est la possibilité de choisir des missions de courte-durée d’un jour à un mois, adaptées à leur emploi du temps. Side négocie le taux horaire et accompagne les indépendants tout au long de la mission. Side offre également aux Siders une assurance responsabilité civile professionnelle.

Côté entreprises, la plateforme propose une expérience simplifiée d’accès au marché du travail temporaire et adaptée aux besoins de courte durée.

Via une simple demande en ligne, l’entreprise s’inscrit et rédige son offre de mission. Des profils qualifiés lui sont proposés en quelques heures. Toute la gestion administrative est digitalisée (facturation, paiement) et les missions sont facturées à l’heure.

 

A votre avis, quels sont les atouts de la France sur le secteur de l’emploi ?

PM : Sur le marché de l’emploi, beaucoup d’opportunités existent pour les jeunes qui ont le courage de se lancer à leur compte. Ils apportent une nouvelle façon de s’organiser et de travailler. Cet esprit d’innovation est maintenant accepté et soutenu par les pouvoir publics. Depuis deux ou trois ans, il existe une dynamique impulsée par des organisations comme The Family, des fonds d’investissements et des fonds publics. Je pense qu’il y a une prise de conscience politique, les jeunes entreprises sont mieux soutenues financièrement.

 

Quelles sont les prochaines étapes pour Side ?

P.M : Nous voulons nous développer dans d’autres villes (après Lille et Paris, Lyon est en test). Nous allons également proposer des Siders à des entreprises de taille plus importante, et développer notre offre de missions.

 

Comment expliquer que Side séduise autant les entreprises de la nouvelle économie numérique comme Blablacar, Uber, Drivy etc ?

P.M : Side séduit autant car ce sont des entreprises qui ont besoin de flexibilité et qui aiment les profils proposés sur Side. Ces entreprises de la nouvelle économie numérique adoptent plus facilement des modèles innovants que les entreprises traditionnelles.

 

Quels sont les arguments qui ont fait mouche lors de votre super levée de fonds d’octobre dernier ?

P.M : Dans les arguments qui ont fait mouche, on peut noter l'équipe, jeune et complémentaire, le marché et l'opportunité et la qualité d'exécution des premiers mois : développement du produit et de la traction initiale.

 

Propos recueillis par Cécile Gauthier, manager Financial Services Risk chez PwC 

Chargement …