Thierry Blandinières : « L’agriculture française a un avenir »
Développement

Thierry Blandinières : « L’agriculture française a un avenir »

par

DéveloppementThierry Blandinières : « L’agriculture française a un avenir »

A la tête d’InVivo, premier groupe coopératif agricole français, Thierry Blandinières a engagé une transformation numérique des différentes entités. Un enjeu essentiel face à la globalisation des métiers et un pari sur l’innovation.

Quel est l’avenir de l’agriculture française, alors qu’elle est en pleine révolution digitale ?

Thierry Blandinières : Il s’oriente vers plus de qualitatif, et moins de quantitatif ! De meilleurs produits qu’ils soient végétaux ou animaux et une gestion plus parcimonieuse des intrants[1], quels qu’ils soient. Pour y parvenir, nous avons mis en place plusieurs plateformes digitales qui permettent de produire mieux grâce à une agriculture de précision. Avec les nouveaux outils, nous sommes aujourd’hui capables de doser très précisément les intrants pour limiter leur impact sur l’environnement, mais aussi de limiter les antibiotiques dans la nutrition animale pour une alimentation plus saine. Ces outils digitaux profitent à nos agriculteurs français, mais ils peuvent également être utiles partout dans le monde.

 

« L’avenir de l’agriculture français passe par la digitalisation de ses moyens de production. »

En quoi InVivo appuie-t-il l’innovation de l’agriculture française ?

T.B. : Nous avons créé un centre de R&D dédié à la nutrition animale à Vannes et un « studio » agro-digital sur le végétal à Montpellier. Nous nous sommes appuyés sur notre filiale Smag, spécialisée dans les systèmes d’information et les logiciels pour l’agriculture. Ces deux entités vont nous donner la possibilité d’accélérer l’open innovation d’autant que nous avons mis en place deux fonds d’amorçage, Neovia Venture et InVivo Invest. Dotés de 5 millions d’euros chacun, ils accompagnent des startups par une prise de participation minoritaire, et par une mise sur le marché plus rapide pour valider le modèle économique. Nous travaillons par exemple avec une entreprise qui a imaginé un collier connecté pour chien et chat. L’idée est d’accompagner 10 à 15 startups. Comme les outils digitaux sont globaux, nous sommes dans une démarche très ouverte tout en travaillant étroitement avec les régions et des partenaires institutionnels. Ces derniers participent à la sélection des dossiers. 

 

Comment exporter le savoir-faire agricole français vers l’international ?

T.B. : Les problématiques agricoles se globalisent, et les solutions également. Sous l’impulsion du digital, ce qui fonctionne en France, peut aussi bien s’appliquer en Californie qu’au Brésil ou en Chine.  La digitalisation est centrale pour promouvoir par exemple notre agriculture de précision.

Aujourd’hui nous sommes dans une démarche d’ouverture pour collaborer avec ceux qui ont des idées : les entreprises françaises doivent être présentes à toutes les étapes de la création de nouveaux produits pour préempter des parts de marchés futurs, en France et à l’international.

 

Les entreprises françaises doivent être présentes à toutes les étapes de la création de nouveaux produits pour préempter des parts de marchés futurs.

Et dans le e-commerce, quelles sont vos ambitions ?

T.B. : Nous avons vocation à accompagner l’agriculture française pour lui donner les moyens de rayonner localement grâce au digital. Et ça marche ! Pour donner encore plus d’ampleur au phénomène, nous avons racheté la société Plantes & Jardins, qui est aujourd’hui le site leader de la jardinerie grâce aux synergies avec nos magasins Gamm Vert. Nous allons d’ailleurs créer 250 supermarchés en liaison avec ce réseau pour promouvoir des produits alimentaires locaux et nous voulons aussi créer une plateforme d’e-commerce de produits frais, baptisée « Frais d’ici ». Nous sommes à fond sur le e-commerce, qui valorise la transversalité de nos savoir-faire, quitte à concurrencer Amazon ! Nous avons des ambitions mondiales dans le secteur du vin avec le projet InVivo Wine. Le digital est un formidable levier !

 


[1] Les fertilisants et pesticides utilisés dans l’agriculture

Chargement …