visuel_detours_france_taille_l_582345385.jpg
Tourisme

Cette France qui vaut le(s) détour(s)

par

TourismeCette France qui vaut le(s) détour(s)

La France est riche de ses grands « phares » touristiques mondialement connus, mais aussi de ses très nombreuses contrées et petites villes, parfois méconnues, qui méritent d’être promues. Explications avec Xavier Louy, ancien directeur du Tour de France et délégué général de l’association des Plus Beaux Détours de France.

Comment sont nés les « Plus Beaux Détours de France » ?

C’est en 1998, à l’initiative de Jean-Jacques Descamps, maire de Loches (Indre-et-Loire), que 32 petites villes se sont regroupées pour constituer le réseau des « Plus Beaux Détours de France ». Notre objectif est de proposer une offre touristique reflétant la diversité du territoire français, notamment en dehors des zones les plus fréquentées qui concentrent près de 80 % des visiteurs.

Aujourd’hui forte de plus de 100 communes, l’association est répartie dans toutes les régions de France et couvre 70 départements. Toutes les communes qui en font partie obéissent à un cahier des charges spécifique et font l’objet depuis 2006 d’audits périodiques d’évaluation diligentés par Michelin. Plus qu’un label, la marque « Plus Beaux Détours » doit être considérée comme une appellation contrôlée qui s’efforce de garantir au visiteur que le détour en vaut la peine.

Quel est le patrimoine mis en valeur ?

Si ces jolies petites villes sont bien évidemment diverses dans ce qu’elles offrent à découvrir, elles présentent des caractéristiques communes qui font la cohérence du réseau : nombre d’habitants compris entre 2 000 et 20 000, intérêt du patrimoine tant architectural qu’immatériel, animation de la cité, identité artisanale et gastronomique, capacités d’accueil, dynamique de développement et d’aménagement, atmosphère générale de la ville et de son centre historique ou commercial.

Depuis sa création, l’association édite un guide annuel distribué gracieusement par l’intermédiaire des offices de tourisme du réseau et réalisé avec Michelin. Tiré à 212 000 exemplaires, c’est le premier guide touristique national par sa diffusion.

L’association encourage les échanges d’expériences entre ses membres pour parfaire la qualité de l’offre et constituer autant de références, notamment en matière « d’élégance urbaine ».

Avez-vous développé des synergies avec d’autres associations ?

Également soucieux de s’inscrire dans un effort national et collectif, les Plus Beaux Détours de France œuvrent avec des associations agissant complémentairement au service du tourisme français : les Villes et Villages Fleuris, les Villes Métiers d’Art, les Plus Beaux Villages de France, les Stations Vertes de Vacances ou les Villes d’Art et d’Histoire.

Ces destinations ont la faveur des touristes soucieux de choisir des endroits plus proches et meilleur marché. Mais avant tout, ces petites villes qui s'embellissent pour séduire le visiteur sont des cités où il fait bon vivre toute l'année.

 

thumbnail_photo_1_france_detours.jpg

thumbnail_photo_1_france_detours.jpg, par AdminLetsGo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Abonnez-vous à notre newsletter :

Chargement …