mel2908shutterstock_86401354.jpg
Energie

EDF et l'Occitanie imaginent un modèle de région décarbonée

par

EnergieEDF et l'Occitanie imaginent un modèle de région décarbonée

La Région et EDF ont signé, le 19 juillet à Colombiers (34), une convention de trois ans formalisant l'ensemble de leurs actions vers l'objectif défini par Carole Delga en 2016 : devenir la 1e région à énergie positive d'Europe en 2050. Premier accord de ce type conclu par l'énergéticien, il porte sur la transition énergétique, le développement économique et la formation.

Le P-DG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, a fait le déplacement à Colombiers (34) pour signer en personne avec Carole Delga, présidente du Conseil régional Occitanie, un accord d'un nouveau genre pour son groupe, visant à formaliser et amplifier, sur une durée de trois ans, l'ensemble des actions conduites aux côtés de la collectivité. Cette convention s'inscrit dans le cap fixé en 2016 par Carole Delga : l'objectif de devenir "la première région à énergie positive d'Europe à l'horizon 2050" impose notamment de réduire la consommation énergétique de 40 %, tout en multipliant par trois la production d'énergies renouvelables.

"Nous voulons concrétiser, par un partenariat durable, plusieurs actions auprès d'une région qui montre l'exemple, à travers cet objectif défini pour 2050", résume Jean-Bernard Lévy.

 

Trois axes forts

Cette convention dessine le modèle d'"une région décarbonée, innovante, créatrice d'emplois et solidaire" et se décline en trois priorités, dont la transition énergétique. EDF annonce des outils pour favoriser la rénovation énergétique de l'habitat, pour mieux prendre en compte la biodiversité en créant ses propres installations, et mettra à la disposition de la Région son outil de simulation de "Transition énergétique régionale" pour l'accompagner dans l'évaluation de ses besoins.

Le deuxième axe de ce plan, concernant le développement économique, amènera EDF à mettre ses capacités d'ingénierie de projet au service des écosystèmes locaux, dans le cadre de la Stratégie régionale pour l'Emploi et la Croissance, votée en 2016. Le soutien à l'innovation passera notamment par le prix EDF Pulse, lancé nationalement à Montpellier en 2016, et qui vient d'être étendu à l'Occitanie, à travers sept villes-étapes.

"Nous avions un partenariat préexistant sur l'innovation, mais nous affirmons une ambition nouvelle en développant des démarches telles qu'un projet d'open innovation, le soutien à un projet pilote dans le secteur de l'hydrogène et du stockage, ou encore en accompagnant la filière cleantech, qui est l'industrie du futur (voir ci-dessous, NDLR)", cite Carole Delga.

Enfin, la dernière priorité porte sur la formation et l'emploi, EDF souhaitant renforcer sa coopération avec les Écoles de la 2e Chance, pour favoriser l'insertion des jeunes. De même, le futur Centre de formation hydraulique d'EDF, que construit le groupe à Toulouse, travaillera avec les organismes d'enseignement supérieur d'Occitanie, tandis que la Région fera la promotion des métiers d'EDF.

L'avenir du site d'Aramon

Un point de convergence de plusieurs de ces actions se situe à Aramon (30), sur le site d'une ancienne centrale au fioul, en passe d'être reconverti en pôle de compétences "cleantech", avec des débouchés possibles dans les énergies décarbonées (nucléaire, photovoltaïque, éolien), l'économie circulaire, et la déconstruction industrielle. Annoncé en 2016, ce projet sera détaillé plus précisément par EDF et les autres partenaires impliqués à la rentrée.

La Région a investi 27,3 M€ pour accélérer la transition énergétique de son territoire en 2017. Carole Delga, lors de cette signature, a indiqué que nombre de ces actions passeront par la future Agence régionale de l'énergie, récemment annoncée.

 

Anthony Rey
Article paru dans La Tribune le 20/07/2017

Abonnez-vous à notre newsletter :

Chargement …