La Nouvelle-Aquitaine veut être le laboratoire de la santé du futur
étude d'un virus ou d'une nouvelle substance au microscope
Santé

La Nouvelle-Aquitaine veut être le laboratoire de la santé du futur

par

SantéLa Nouvelle-Aquitaine veut être le laboratoire de la santé du futur

La Région Nouvelle-Aquitaine a officiellement lancé vendredi la construction de la feuille de route santé 2017-2021 et du schéma des formations sanitaires et sociales 2017-2020. Au cœur des débats : l’aménagement du territoire et la question de l’innovation.

"S'il est vrai que les soins ne font pas partie des compétences de la Région, la santé impacte de nombreuses compétences régionales à savoir l'aménagement du territoire avec la question de la déprise médicale, la recherche, les entreprises et la e-médecine. C'est une gageure de lancer simultanément les travaux sur la feuille de route santé et le schéma des formations sanitaires et sociales mais nous pensons que l'un sert l'autre et réciproquement", explique Françoise Jeanson, conseillère régionale déléguée à la santé et à la silver économie.

Autre particularité, la réflexion sera transversale. Il n'y aura pas d'un côté les chercheurs et de l'autre les médecins, "l'idée est d'avoir des regards complémentaires" ajoute Françoise Jeanson. Une concertation sera menée avec les patients, les associations d'usagers et les colectivités locales, les universités et les laboratoires de recherche, l'Agence régionale de santé, les acteurs de la formation, les professionnels de santé, les centres hospitaliers, les acteurs de la prévention et du développement économique ainsi sur les entreprises. Le but sera de résoudre les problématiques autour de quatre défis : la persistance des inégalités de santé et d'accès aux soins, la progression des maladies chroniques, l'allongement de la durée de vie et la médecine personnalisée et prédictive avec l'arrivée sur le marché de nouvelles technologies qui vont conduire à de nouvelles manières de diagnostiquer et soigner. La Région parle là de la nécessaire adaptation à la révolution technologique sanitaire.

 

"L'innovation doit être au cœur de la stratégie de santé et de formation du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine" , souligne Alain Rousset, président de Région.

 

Face à ces grands bouleversements, la question des formations mérite d'être posée et c'est bien la Région qui a la charge de la formation sanitaire et sociale à hauteur de 100 millions d'euros par an. Les professionnels paramédicaux sont eux-mêmes confrontés au développement du travail en réseau, au maintien des patients à domicile, au recours accru aux nouvelles technologies de l'information, à la télémédecine.

15%

C'est le pourcentage de l'emploi salarié de la filière santé en Nouvelle-Aquitaine

"Cette révolution engendre des besoins et modalités de formation totalement nouveaux sur l'évolution des compétences, la transversalité des fonctionnements professionnels et la recherche en soins paramédicaux", peut-on lire dans la lettre d'intention politique signée vendredi.

 

Selon le calendrier proposé, le Schéma des formations sanitaires et sociales 2017-2020 devrait être voté à la fin de l'année, et la feuille de route santé précisément en décembre.

 

2000

C'est le nombre de brevets déposés en Nouvelle-Aquitaine dans le domaine de la santé entre 2000 et 2014

La filière santé en Nouvelle-Aquitaine représente 15% de l'emploi salarié de la région. "C'est aussi un secteur poussé par une recherche d'excellence. 2.000 brevets ont été déposés entre 2000 et 2014, soit le deuxième secteur après l'électrique/électronique (3.000 brevets), mais avant l'automobile (900 brevets)", insiste Françoise Jeanson. Enfin, dans le domaine de la santé, la Nouvelle-Aquitaine compte 7 clusters et 1 pôle de compétitivité "Cancer-Bio-Santé".

 

Hélène Lerivrain

Article publié sur La Tribune le 20/03/2017

Chargement …