visuel_fete_des_lumieres_2017.jpg
Tourisme

Lyon, ville lumière

par

TourismeLyon, ville lumière

Chaque année, autour du 8 décembre, Lyon brille de mille feux à l’occasion de la Fête des Lumières. Cette manifestation populaire, devenue très touristique, a permis à la ville de se forger un savoir-faire unique en matière d’illuminations, qui s’exporte aujourd’hui à travers le monde.

Que la lumière soit !

Un pied de nez aux mauvais temps. Ainsi est née la Fête des Lumières de Lyon et se perpétue une manifestation incontournable qui, année après année, scelle l’unité de la ville au cœur de l’hiver.

Tout commence au milieu du XIXe siècle, en une période de troubles pour l’ancienne capitale des Gaules. Afin de ranimer la mémoire du 8 septembre 1643, lorsque les échevins de Lyon placèrent leur cité sous la protection de la Vierge, ses autorités décident d’installer le 8 septembre 1852 une statue dorée de Marie sur le clocher de Fourvière. Une crue de la Saône les contraint à reporter l’événement au 8 décembre, fête de l’immaculée conception, mais la météo vient à nouveau repousser les cérémonies officielles. 

Qu’à cela ne tienne ! Les Lyonnais, qui n’ont que trop attendu ces réjouissances, illuminent leurs maisons et descendent dans la rue. Avec ce geste spontané, naît La Fête des lumières.

 

Essor d’un événement au rayonnement international

165 ans plus tard, Lyon continue, chaque 8 décembre, de parer de lumignons le rebord de ses balcons et fenêtres.

À partir de 1989, cette communion populaire prend de l’ampleur avec la mise en lumière des sites patrimoniaux, des paysages ainsi que différents quartiers lyonnais puis, à partir de 1999, par des animations proposées sur quatre jours par la municipalité : éclairagistes, designers, architectes, vidéastes, plasticiens au renom grandissant viennent embraser la ville par des installations toujours plus renversantes qui attirent aujourd’hui des millions de visiteurs.

 

« La Fête des lumières fait aujourd’hui partie intégrante de la tradition lyonnaise et constitue un des marqueurs de son identité » Gérard Corneloup, journaliste et historien

 

La Fête des Lumières est ainsi le troisième plus grand rassemblement festif à ciel ouvert au monde après le Carnaval de Rio et l’Oktoberfest de Munich1 !

De l’Équateur jusqu’à la Chine, en passant par la Colombie, la Pologne et le Canada, le « Festival of lights » est aussi devenu une source d’inspiration pour de nombreuses villes du monde, auxquelles Lyon offre son expertise en conception lumière et en éclairage urbain écoresponsable. Un rayonnement qui s’inscrit dans l’engagement de la métropole au sein de plusieurs réseaux internationaux : le réseau LUCI (Lighting Urban Community International), qu’elle-même a initié en 2002 autour de la conviction que la lumière est un moteur du développement urbain, économique et social ; et le Réseau des villes créatives de l’UNESCO (RVCU). Lyon n’en finit plus de briller !

 


La Fête des Lumières de Lyon

Trophée du « meilleur événement Grand Public » 2006 décerné par Heavent Sud, le salon des professionnels de l’événementiel

2012 : un record de 4 millions de visiteurs, venus de tous les pays

41 projets artistiques en 2016

76 000 euros récoltés l’an dernier par l’association Électriciens sans frontières dans le cadre des « Lumignons du Cœur »


1  Source : « Rencontre avec les illuminés de la Fête des lumières à Lyon », lexpress.fr 08/12/2016

 

Vous croyez en la réussite de la France ? Participez aux 1ers Trophées #LetsgoFrance !

Abonnez-vous à notre newsletter :

Chargement …