img_0500.jpg
Terroir
par

Hénaff, entre conserverie d’antan et modernité, un succès 100% breton

Vous lisezHénaff, entre conserverie d’antan et modernité, un succès 100% breton
4 min

Entreprise pionnière des conserves appertisées, Jean Hénaff occupe une place à part dans l’imaginaire breton. Interview de Loïc Hénaff, président du Directoire de la PME familiale.

Cent ans après sa création au fin fond du Finistère, Jean Hénaff est l’une des marques bretonnes les plus appréciées des Français, une PME qui représente 25% du marché des pâtés en conserve. Comment s’est forgée cette réussite ?

loic_henaff-_credits_jean_henaff.jpg

loic_henaff-_credits_jean_henaff.jpg, par AdminLetsGo

Loïc Hénaff : Tout est parti de Jean Hénaff, mon arrière-grand-père. En 1907, à 47 ans, il a créé avec deux associés une conserverie de légumes dans son village de Pouldreuzic. La technologie d’appertisation était alors en plein essor, c’était une énorme innovation qui permettait aux agriculteurs locaux de conserver leurs produits. En 1915 il a inventé le pâté de porc Hénaff, un produit très atypique qui est pour beaucoup dans notre réussite. Nos conserves ont séduit la Marine Nationale, puis nous avons ajouté des conserves de poissons.  Progressivement le Pâté Hénaff est rentré dans les mœurs et il est devenu une sorte de « tradition » associée à des moments de fête, à la pêche et à la famille.

 

Quelle est la nature de votre ancrage territorial en Bretagne ?

L.H : Notre fabrique de conserves est toujours située à Pouldreuzic en pays bigouden et où nous avons créé un musée dans la ferme de mon arrière-grand-père, qui reçoit 8000 visiteurs par an. La provenance de nos matières premières est bretonne à 77%. C’est le cas pour le porc bien sûr mais aussi pour les conserves elles-mêmes, fabriquées à Douarnenez depuis 90 ans par une autre PME familiale. Le poivre biologique, qui vient d’une coopérative de l’île de Sao Tomé, fait presque figure d’exception !

 

Vous êtes aussi très engagé dans les réseaux d’entreprises bretonnes….

L.H : Jean Hénaff s’impliquait déjà beaucoup dans la vie locale. Actuellement je préside le réseau « Produit en Bretagne » qui regroupe 430 entreprises bretonnes désireuses de coopérer pour le bien de notre région. Nous avons aussi par exemple initié un groupement d’intérêt économique de mutualisation logistique.

 

Quelles sont les nouvelles étapes dans votre développement ?

L.H : Nous diversifions fortement notre clientèle et nos produits. En 2017 nous avons racheté GlobeXplore, pionnier des algues alimentaires bretonnes pour la gastronomie. Nous récoltons et allons jusqu’à exploiter nous-mêmes des bassins de production de spiruline. Nous venons aussi de racheter une petite entreprise pionnière dans la production et la distribution en vente directe de charcuterie 100% biologique. Nous développons aussi la vente directe avec notre nouveau magasin en gare de Rennes. C’est en quelque sorte une boutique ambassadrice, qui vend 50% de produits Hénaff et 50% de produits bretons d’exception. Le concept marche très bien, ça  démarre fort !

 

Vos conserves sont au menu des astronautes de la Station Spatiale internationale, cela semble dingue. C’est dû à Thomas Pesquet ?

L. H : Non, en fait c’est une longue histoire liée à Alain Ducasse. Quand il a été sélectionné pour confectionner les plats de fête de la station spatiale, il a cherché un partenaire industriel pour mettre en conserve ses plats. Il fallait une entreprise qui ait un niveau technique élevé et nous étions les seuls en France à avoir les agréments demandés. C’est un vrai défi technique, qui nous pousse à l’excellence.


Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.

Chargement …

Le respect de votre vie privée est notre priorité.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic.
Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.