ici marseille
Artisanat
par

Ici Marseille : la fabrique d’un nouveau départ

Tout juste inauguré, le plus grand makerspace de France dirigé par l’entreprise sociale Ici Marseille prend ses marques dans un quartier en pleine transition urbaine.

david_ben_haim_lita.png

david_ben_haim_lita.png, par AdminLetsGo

LGF : Un makerspace à Marseille, c’est formidable, mais qu’est ce que c’est ?

David Ben Haïm : C’est une manufacture collective et solidaire installée sur 3500 m2, qui s’inspire des espaces de coworking mais à destination des créateurs, artistes, entrepreneurs et artisans qui ont besoin d’équipements supplémentaires. Il y a donc des bureaux et du café en partage mais surtout des ateliers, des outils et de grosses machines ! On propose des espaces individuels et collectifs en location, ainsi que des formations, la mise en partage d’un réseau de clients et de toutes une gamme de savoir-faire artisanaux, numériques ou de conception.

 

Disposer d’un tel lieu peut-il rendre plus belle la vie ?  

D. B.H : On répond en particulier au besoin de ceux et celles, de plus en plus nombreux, qui veulent se reconvertir dans un métier qui comprend de la fabrication, mais qui n’en ont pas forcément les moyens financiers ou qui ont peur de se retrouver seuls dans un domaine qu’ils ne maitrisent pas. Quand je suis passé de ma casquette d’ingénieur à celle d’artisan il y a cinq ans, j’aurais aimé pouvoir disposer d’un lieu pareil.  Dans le mouvement des makers, on parle souvent des succès, moins des échecs de ceux que leurs emprunts ou leurs difficultés à intégrer un réseau ont écrasé.  C’est aussi une demande plus globale, liée à la volonté de réintroduire de la production industrielle dans la ville, de développer les savoir-faire locaux et le Made in France qui motivent nos soutiens et a décidé de notre implantation à Marseille.

 

Vous êtes les premiers installés dans le futur éco-quartier des Fabriques au sein d’Euroméditerranée, actuellement le quartier des Crottes… qui porte bien son nom ?

D. B.H : C’est en effet grâce à l’appel à projet remporté par le groupement Linkcity et UrbanEra® du groupe Bouygues pour la rénovation du quartier que nous avons pu nous installer ici. Ici Marseille reste un projet expérimental, mais nous avons été choisis car il est issu du réseau Make Ici qui a fait ses preuves. On sait que nous avons le potentiel d’attirer et de fédérer une communauté en créant de l’activité donc de la richesse, de l’emploi et surtout du lien entre les hommes. Après, ce n’est pas évident non plus de trouver sa place dans un contexte de transition urbaine, qui implique le départ de certains  habitants actuels du quartier, en attendant d’en attirer de nouveaux. Et l’état de délabrement des environs est évident et nous aimerions participer à sa remise en valeur.

 

Alors comment faites-vous ?

D. B.H : On cherche avant tout des résidents mais c’est dans l’ADN de notre réseau de fabriquer des liens avec notre environnement. On a privilégié trois axes, celui de l’hébergement de formations professionnelles extérieures, en partenariat avec l’AFPA, et à l’avenir l'École de la deuxième chance, la Maison de l’Apprenti, les lycées professionnels alentours...  Nous développons aussi nos propres formations pros à destination des jeunes décrocheurs sans diplôme. Enfin, on souhaite répondre aux sollicitations des associations ou des éducateurs sociaux qui peuvent avoir besoin ponctuellement d’un espace ou d’ateliers d’initiation. Nous proposons aussi de courtes formations ouvertes à tous et à prix accessibles, qui pourront faire de chacun un maker en herbe !


 

C'est parti pour la 2ème édition ! Participez à la 2nde édition des Trophées #LetsgoFrance ici.

Pour recevoir toutes nos publications, abonnez-vous à notre newsletter.

 

Intéressé ? Laissez-nous votre email.Nous vous préviendrons dès l’ouverture des candidatures.
Concours

Trophées
#LetsgoFrance

En savoir plus Découvrez les candidats

Chargement …

Le respect de votre vie privée est notre priorité.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic.
Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.